Bilan de l’année 2011

L’année se termine, il est temps pour nous de regarder en arrière et de définir ce qui ont été pour nous les films, les acteurs, les (non-)évènements  et les images de l’année 2011. Une année que nous nous accordons à qualifier d’exceptionnelle vu les films qu’elle nous a délivré.

Pour commencer, à l’issue d’un savant calcul, voici le Top 10 de la rédaction de Ghost Shots (nous avons considéré les films sortis dans les salles françaises ou ayant connu leur première diffusion en France lors d’un festival en 2011).

Top 10 de l’année 2011 :

1. Melancholia – Lars Von Trier (notre critique)
2. Drive – Nicolas Winding Refn (notre critique)
3. The Tree of Life – Terrence Malick (notre critique)
4. We need to talk about Kevin – Lynne Ramsay (notre critique)
5. True Grit – Joel & Ethan Coen
6. Winter’s Bone – Debra Granik
7. The Artist – Michel Hazanavicius (notre critique)
8. Black Swan – Darren Aronofsky
9. Super – James Gunn (notre critique)
10. Café Noir – Jung Sung-il

On remarque l’omniprésence des films cannois de l’année (5 sur les 10, dont les 4 premiers), reflet de l’excellente qualité des films proposés par cette édition. Détail assez amusant, si le cinéma américain se taille une belle part de nos films préférés de l’année, les deux premiers réalisateurs sont pourtant danois. En aucun cas représentatif d’un cinéma national, il s’agit bel et bien du triomphe de deux très fortes individualités. De manière générale, nous avons plébiscité des films ambitieux, dans leur forme, leur durée, leur mise en scène ou leur contenu, et qui au fond représentent tous ensemble, une certaine idée du cinéma.

Ci-dessous, voici le détail des préférences de chacun.

Alban Ravassard

1. Melancholia
2. Drive
3. The Tree of Life
4. The Artist
5. We need to talk about Kevin
6. L’Apollonide – souvenirs de la maison close
7. Black Swan
8. True Grit
9. Shame
10. Les Aventures de Tintin, le secret de la Licorne / Intouchables

Pierre Ricadat

1. The Tree of Life
2. Melancholia
3. Drive
4. Café Noir
5. Take Shelter
6. Super
7. Black Swan
8. We need to talk about Kevin
9. True Grit
10. Guilty of Romance

Carole Bogdanovscky

1. Melancholia
2. Winter’s bone
3. We need to talk about Kevin
4. True Grit
5. Il était une fois en Anatolie
6. L’Exercice de l’Etat
7. The Artist
8. Drive
9. Beginners
10. Le Discours d’un roi / Intouchables

Benoit Weber

1. Melancholia
2. The Tree of Life
3. Drive
4. We need to talk about Kevin
5. True Grit
6. Mildred Pierce
7. Winter’s bone
8. Super / Green Hornet
9. Black Swan
10. Le Discours d’un roi

Acteur de l’année :

Présent dans pas moins de 3 films sortis en 2011, c’est surtout pour sa performance mutique dans Drive que Ryan Gosling fait l’unanimité parmi nous. Un rôle tellement marquant qu’il est difficile de voir Les Marches du Pouvoir sans associer l’acteur à son personnage précédent. Ce choix est tellement obvious que nous allons quand même citer quelques noms supplémentaires : parmi les autres acteurs qui nous ont marqué, le jeune Ezra Miller est une véritable révélation dans son rôle diabolique de Kevin. Mention également à Michael Fassbender, Michael Shannon, et même Andy Serkis !

Actrice de l’année :

Opinion plus divisée pour l’actrice de l’année. Pour Alban et Benoit, c’est le Prix d’interprétation féminine à Cannes qui l’emporte : Kirsten Dunst (à laquelle on peut également associer sa partenaire dans Melancholia, Charlotte Gainsbourg). Carole lui préfère celle qui partait avec les faveurs des pronostics cannois, Tilda Swinton. Enfin pour Pierre, c’est incontestablement Jessica Chastain, sortie de nulle part pour un fabuleux combiné The Tree of Life / Take Shelter.

Le raté de l’année :

L’un des premiers films qui nous vient en tête est l’un des premiers films sortis en 2011 : Somewhere, de Sofia Coppola nous a grandement déçu, d’autant que nous sommes des inconditionnels de ses films précédents. L’un des favoris pour la Palme d’Or est finalement reparti les mains vides, à notre grand soulagement puisque nous n’avons pas du tout accroché à Le Havre, d’Aki Kaurismäki. Egalement cité au rayon des déceptions : Sucker Punch, qui gâche un réel potentiel, rendant le film particulièrement frustrant. Enfin pour Carole, c’est le dernier Almodovar, La piel que habito, choix qui n’est pas partagé parmi nous même si tout le monde s’accorde à dire que c’est loin d’être son meilleur film.

Avec Sucker Punch et Sleeping Beauty, Emily Browning est l’actrice la plus mal employée de l’année. Elle ne méritait pas ça.

Les films que nous attendons en 2012 :

Il y a les évidents, ceux qu’absolument tout le monde attend et qu’on est bien obligé de citer nous aussi : The Dark Knight Rises de Christopher Nolan et The Hobbit de Peter Jackson (dont les trailers tout juste disponibles n’ont fait qu’attiser notre envie). Notons également le retour attendu de Ridley Scott à la science-fiction avec Prometheus. Et puis il y a des films moins exposés que nous mourrons tout autant d’impatience de découvrir : Elena de Andrei Zviaguintsev, Vampire de Shunji Iwai ou encore Kotoko de Shinya Tsukamoto. Enfin, Take Shelter, pour ceux qui l’ont raté en festival, est également très attendu.

Bonus #1 : Le grand classique que j’ai enfin vu en 2011 parce que franchement c’était la honte :

Alban : Opening Night de John Cassavetes / La balade sauvage de Terrence Malick.
Pierre : Apocalypse Now de Francis Ford Coppola (on tient ici la palme de la honte désormais réparée).
Carole : Raging Bull de Martin Scorsese
Benoit : Douze hommes en colère de Sidney Lumet. Le meilleur huis clos de tous les temps (rien que ça).

Bonus #2 : La petite perle des années précédentes que j’ai découverte en 2011 :

Alban : Deep End de Jerzy Skolimowski. Un petit bijou rétro découvert à l’occasion de sa sortie en salles en copie restaurée, des images qui impriment durablement la rétine, et une musique envoûtante. Un must see.
Pierre : A Scanner Darkly de Richard Linklater, alliance parfaite d’une technique visuelle originale au service d’un scénario de science-fiction génial tiré de Philip K. Dick. Et Winona Ryder.
Carole : Edvard Munch, la danse de la vie, film suédo-norvégien de Peter Watkins, 1973. Ce biopic, le plus réussi qu’il m’ait été donné de voir, retrace les jeunes années du peintre norvégien expressionniste Edvard Munch. Je vous épargnerai mes superlatifs et me contenterai de citer Ingmar Bergman, qui qualifie le film de: « travail de génie » (excusez du peu). Un film qu’il sera particulièrement intéressant de découvrir à l’occasion de deux grandes expositions consacrées au peintre Edvard Munch en France : « Edvard Munch, l’œil moderne » au Centre Georges Pompidou, jusqu’au 9 janvier 2012 et « L’univers d’Edvard Munch » jusqu’au 22 janvier 2012 au Musée des Beaux-arts de Caen.
Benoit : Je vais en mettre deux mais sur le même thème : les vampires ! Morse (2008) de Tomas Alfredson et Thirst (2009) de Park Chan-wook.

Bonus #3 : Top 10 cinéma asiatique par Pierre

1. Café Noir – Jung Sung-il
2. Guilty of Romance – Sono Shion
3. Late Autumn – Kim Tae-yong
4. The Piano in a Factory – Zhang Meng
5. Bleak Night – Yoon Sung-hyun
6. Norwegian Wood – Tran Anh Hung
7. Redline – Koike Takeshi (notre critique)
8. Cold Fish – Sono Shion
9. Re-encounter – Min Yong-keun (notre interview du réalisateur)

10. Invasion of Alien Bikini – Oh Young-doo

Bonus #4 : pour terminer en beauté, quelques-uns de nos « ghost shots » et affiches préférés de l’année !

Et vous, quels auront été vos coups de coeur de l’année 2011 ?

Publicités

14 Responses to Bilan de l’année 2011

  1. David T says:

    Pour ma part je vais attendre quelques jours d’avoir véritablement vu tous les films de 2011 que je voulais voir (il y en a encore une douzaine quand même) avant de dresser mon Top de l’année (à lire sur l’IBC of course^^), mais je ne peux m’empêcher de commenter votre bilan !
    D’abord Melancholia, que je trouve être le meilleur Lars Von Trier, mais est encore loin de pouvoir postuler à une place parmi mes préférés de l’année, la faute à une première partie trop longue et pesante. Votre Top commun a tout de même une belle gueule, j’ai aimé tous ces films (voire adooooré^^).

    Sinon je me permets de signaler que Ryan Gosling n’était pas à l’affiche de 3, mais bien de 4 films en salles cette année ! (lequel aviez-vous zappé, Blue Valentine ou Crazy Stupid Love ?). Ce qui en fait, effectivement, décidément, l’acteur de l’année ! Pour ce qui est de l’actrice, je partage l’avis de Pierre. Jessica forever ^_^
    Sinon moi j’ai adoré Somewhere, mais Pierre, franchement, « Late Autumn » dans ton Top asiat’… ah je te jure… 😉

    • Tu remarqueras que je suis le seul à n’avoir pas mis Melancholia premier (bon OK, deuxième ^^). Le meilleur Lars Von Trier mais pas dans ton Top 10, j’en déduis que tu n’aimes que moyennement le réalisateur ?

      Pour Gosling en effet c’est 4, j’ai zappé Blue Valentine qui est de 2010 mais n’est sorti qu’en 2011 (dans un nombre de salles ridicules d’ailleurs, et du coup je l’ai raté, d’où mon déni inconscient).

      Somewhere a été une cruelle déception pour moi car l’espèce de mode « on crache sur Sofia Coppola après l’avoir encensée quelques années avant » m’avait un peu agacé. J’avais donc très envie d’aimer… mais non, j’ai trouvé ça insupportable.

      Et OUI, Late Autumn est un très beau film ! Impatient de voir ton classement, tu feras celui des films asiatiques aussi ? Que je puisse te renvoyer l’ascenseur si tu y mets Hello Ghost 😉

      • David T says:

        Lars Von Trier et moi… comment dire… non je ne porte pas vraiment son cinéma dans mon coeur. Le seul jusqu’ici que j’avais apprécié, c’était « Dogville », le reste… Mais non, Melancholia ne sera décidément pa dans mon Top, sans la première partie, il y aurait peut-être été.

        Blue Valentine a mis du temps à sortir oui, je crois que je l’ai vu au Publicis, et en général, quand un film est au Publicis, il n’est pas dans beaucoup d’autres salles oui.

        Pour Somewhere, moi j’y allais un peu à reculons parce que je n’avais pas du tout aimé « Marie-Antoinette », et j’étais donc méfiant, et le film m’a au final fasciné. Je ne sais pas encore s’il sera dans mon Top, mais il risque de ne pas en être loin…

        Pour le moment ce n’est pas dans mes plans de faire un Top de mes films asiatiques préférés de l’année, et je ne pourrais même pas te garantir que Hello Ghost y figurerait. Il va falloir que je regarde tout cela avec attention. J’adore ce moment de l’année où il est temps de faire les Tops ^_^

  2. I.D. says:

    Je suis consterné. Vraiment. Ce « Top 10 Asie » non mais ça doit être une blague… mais tout d’abord. Oui, tout d’abord je mets en avant les quelques perles « internationales » qui m’ont vraiment marqué durant cette année 2011 : « Attack the Block, « Drive » et « Neds ». Il me semble que « Super » n’est pas sortie en salle. Bref si c’est le cas, il m’a marqué aussi ! Je ne parlerais pas des films vus en festival ou en DVD ou dans un autre bled. Y a aussi plein de film que je n’ai pas vu par chez nous mais ça on s’en fiche (le Spielberg, le Scorsese,…).

    Le « Top 10 Asie de Pierre », une espèce d’offense faite à ma personne.

    1. Café Noir – Jung Sung-il… on est sérieux ? Ok, pas mal comme exercice de style ou comment vais-je faire pour ne pas endormir mon public avant les 3h (ou le contraire) ? J’avoue qu’il a un truc ce film mais delà à le mettre sur la 1ère marche du podium c’est… WTF ?! Y en a un qui a décidé de ne pas faire comme les autres pour se démarquer. J’admire ! Quoique non.

    3. Late Autumn – Kim Tae-yong… oui pourquoi pas… en fait non. On peut l’aimer, l’apprécier mais ce n’est pas un film de « Top ». C’est comme si on me disait que Valbuena est le meilleur joueur de l’Équipe de France de foot. Si c’était le cas, l’EdF aurait un sacré gros souci… Du coup, si « Late Autumn » est sur la 3ème place du podium alors le cinéma est dans le caca.

    5. Bleak Night – Yoon Sung-hyun… pas inintéressant comme choix. Je l’aurai pas forcément affiché mais pas inintéressant.

    10. Invasion of Alien Bikini – Oh Young-doo… le brin de déconnade, le côté fun qu’on apporte à un « Top » qui se respecte pour marquer le coup. J’avoue, c’est pas mal mais maintenant y a tout de même eu mieux à mettre. Un film sympa certes mais finalement qui tourne un peu en rond et qui ne marque pas tant que ça les esprits. Ça n’enlève en rien que j’apprécie ce film…

    Après Sion Sono trust les places… La Corée s’en sort bien comme le Japon. Peu hétéroclite en terme de nationalité dites « asiatiques ». Dommage même si l’on voit un chinois (pas vu) dans le lot et un réal’ viet’ (pas vu non plus mais dont j’en lis du mal).

  3. David T says:

    Attention, ID passe à l’attaque… Que répondra Pierre pour se défendre ? ^_^

  4. Haha, merci pour ta réaction I.D. =)
    Oui, j’aime Café Noir ! Je le trouve extrêmement riche dans son contenu (qui m’interpelle et me hante encore après plusieurs visions) et très réussi dans sa forme (la scène de danse quoi ! et les travellings dans la rue…). Je ne m’ennuie pas une seconde en le voyant, et je connais plusieurs spectateurs qui l’ont vu 2 fois à 3 jours d’intervalle. Surtout, j’aime l’ambition, la volonté de faire un truc hors norme qui sort de l’ordinaire.
    Late Autumn je le trouve très beau, et oui, mais je ne pense pas qu’il faille encore en débattre 😉

    Top peu hétéroclite sans doute, ça n’est que le reflet des films que j’ai apprécié cette année, sans volonté d’exhaustivité. Et puis pas de ma faute si j’ai trouvé que le thaïlandais Eternity, récompensé à Deauville (pour ne prendre qu’un exemple) était une grosse purge.

    Après j’avoue que cette année, même si j’ai vu pas mal de bons films, je ne me suis pas pris de baffe monumentale côté cinéma asiatique (du niveau d’un City Of Life and Death ou d’un Love Exposure les années précédentes, pour citer quelques chouchous). D’ailleurs ça se voit dans le peu de présence asiatique dans mon top de l’année. Pour ça, j’attends beaucoup du dernier Tsukamoto, en attendant Bong Joon-ho ^^

    Un petit top de ton côté ?

    • Nyal says:

      Hi,

      Tout d’abord, ce post et le site plus globalement est très intéressant. En ce qui concerne le top, je suis assez d’accord avec I.D. J’ai déjà donné mon avis sur le blog de David et je trouve que « Café noire » est une vaste fumisterie. (rien que le titre donne le ton) Je ne vais pas donc pas revenir sur le pourquoi du comment.
      Je suis assez déçu de ne pas retrouver « Shame » dans plus de top. j’ai adoré « Hunger » et j’ai très apprécié « Shame ». M. McQueen est un réalisateur avec un style propre et puissant. (Un travail sur la soundtrack qu’on retrouve assez peu. Trop souvent les réalisateurs prennent des morceaux de classique)
      Sinon, je n’aurai pas mis « Tree of life ». C’est un bon film mais il reste en dessous de « Days of heaven » ou « Badlands ». Et « True grit » ? Si ce n’était pas les cohen, est-ce qu’il serait dans votre top ? Auriez-vous mis le remake de « 3h10 for yuma » ?
      Pour finir, j’aurai intégré « World Invasion: Battle Los Angeles ». Des effets spéciaux du tonnerre, un scénario extraordinaire, un Aaron Eckhart époustouflant, … Non je déconne, c’est une bouse 🙂

      • Benoit Weber says:

        Concernant les top 10, une petite mention aurait ete necessaire afin de justifier la presence ou non de certains de films = quels sont les films que l’on a vu en 2011.
        Malheureusement, en tout cas dans mon cas, j’ai loupe pas mal de films (dont Shame ;-)).
        Ces tops sont donc le 10 top des films de 2011 que l’on a vu.

        Sinon pour rebondir sur le top 10 Coree euuh Asie de Pierre, heureusement que j’ai entre-apercu un nom viet… en esperant qu’il soit un milliard de fois plus interessant que « I Come with the Rain ».
        Je voulais me mettre a jour sur les films de Tran Anh Trung, dommage que j’ai voulu faire ca dans un ordre chronologique…Je retenterais l’experience une fois remis… 🙂

  5. I.D. says:

    Aaaah Pierre décidément… 😉

    > « Un petit top de ton côté ? »

    Pas de top de mon côté. Habituellement, je n’en fais que pour les films asiatiques. Cette année 2011 en sortie FR c’était pas trop ça même s’il y avait des films intéressants : « I Wish I Knew », « The Murderer », « Winter Vacation »… Du coup, ça ne me semblait pas intéressant d’en faire un.

    > « Pour finir, j’aurai intégré “World Invasion: Battle Los Angeles”. Des effets spéciaux du tonnerre, un scénario extraordinaire, un Aaron Eckhart époustouflant, … Non je déconne, c’est une bouse 🙂 »

    😀

  6. Effectivement je n’ai pas pu voir Shame non, les deux cinémas de ma ville ayant décidé de ne pas le passer… Mais je sais qu’il a échoué aux portes du top 10 d’Alban qui l’a beaucoup aimé (cf sa critique : https://ghostshots.wordpress.com/2011/12/12/shame-steve-mcqueen-2011/).

    Pour Tree Of Life, c’est vraiment pour moi le grand film marquant de l’année, je l’ai vu et revu avec le même émerveillement. Pour True Grit, je plaide coupable en tant que gros fanboy des frères Coen depuis des lustres ^^

    Et dire que j’ai raté World Invasion: Battle Los Angeles, zut alors 😉

    Sinon I.D. bien d’accord avec toi sur la qualité des sorties ciné en cinéma asiatique… (et dire que J’ai rencontré le diable apparaît dans plein de tops ailleurs… ça me fait mal).

    • I.D. says:

      > (et dire que J’ai rencontré le diable apparaît dans plein de tops ailleurs… ça me fait mal).

      Merci pour cette parenthèse. Cela me met du baume au cœur. On est deux à partager ce sentiment. Par contre c’est pas fini, il y a encore celui de David T. à venir… y a moyen d’y voir ce film-ci ou le « Détective Dee ». On n’a pas fini d’en parler avec Nyal de ce dernier.

      Vu que Benoît en cause. J’ai personnellement beaucoup de mal avec Trần Anh Hùng. Je n’ai jamais été friand de son cinéma à un point où je n’ai jamais voulu voir « Je viens avec la pluie ». De ce fait, je vais voir « La Ballade de l’impossible » avec beaucoup d’appréhension. Enfin, si je le vois hein ? 😉

  7. David T says:

    Eh ouais désolé les gars, mais moi j’ai aimé « J’ai rencontré le Diable » :p
    Encore un peu de suspense quant à la teneur de mon Top. Le classement est fait, mais il n’est pas encore prêt à être mis en ligne. Il le sera demain soir au plus tard…
    Par contre il n’y aura pas non plus « World Invasion » dedans…

  8. I.D. says:

    Mince ! Pas de « World Invasion: Battle Los Angeles »… j’suis dég’.

  9. Ping : Bilan de l’année 2012 « Ghost Shots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s